1-      LA CAMPAGNE D’AFRIQUE DU NORD


Pour cet article, je me suis servi des figurines de légionnaires de la marque Artizan Design qui, à mon sens, sont les plus belles et les plus fines sur le marché.

Je ne reviendrai pas sur les chapitres de la préparation des figurines, du visage et de la conversion qui ont été traités dans l’article « France 1940 ». J’ajouterai seulement que les visages peuvent être peints dans des teintes plus foncées (« il sentait bon le sable chaud… »). Je me contenterai de ne traiter que de la réalisation des uniformes de nos franchouillards sous le soleil méditerranéen.

 

Pour ce théâtre d’opérations, il faut orienter sa palette de couleurs vers les teintes sable, ocre et jaune pale (jaune de Naples). Tout en faisant varier ces teintes, qui correspondent aux effets du soleil et du vent sur les tissus et d’un manque d’approvisionnement régulier. Il vous faudra conjuguer et effectuer les mélanges corrects afin de créer la diversité (ce qui fait la beauté des figurines) tout en restant dans ce même schéma de couleurs.

 
A-    Phase 1 : Approche.

Après avoir réalisé la sous-couche noire sur l’ensemble de la figurine, j’ai appliqué une belle couche de Terre mat (TM) sur l’ensemble de l’uniforme et des équipements. Le képi des militaires du rang est d’abord peint en Uniforme Luftwaffe (UL) et celui des cadres en noir avec le sommet en Rouge noir (RN). J’en profite aussi pour peindre les visières et jugulaires en noir pour les deux types de képi.

Les équipements, qui seront couleur cuir, ainsi que les fusils reçoivent une couche de RN. Je peins aussi en noir le pistolet de l’officier ainsi que les garnitures métalliques des fusils.

J’ai ensuite appliqué dans tous les creux un jus très dilué composé de TM et de Camouflage Allemand brun foncé (CABF) afin de faire ressortir tous les détails de la figurine.

Cette phase qui peut sembler n’avoir aucun intérêt est, au contraire, capitale car à partir de cet instant, les différentes couches de peintures qui vont suivre vont être de plus en plus fines et c’est pour cette raison qu’elle doit être parfaitement réalisée pour obtenir un ensemble homogène. Dans cette étape, on doit déjà observer toutes les différentes zones de la figurine ainsi que les ombres les plus marquées.

 

B-    Phase 2 : Couleurs définitives.

 

Cette phase va consister à éclaircir toutes les zones de la figurine mais en laissant la couleur TM dans les creux les plus profonds (contours des poches, frontières des divers vêtements…).

Je prépare un mélange composé de Jaune désert (JD) et de TM. Ce mélange sera appliqué sur le short des militaires du rang. La vareuse de l’officier tenant l’étui de son pistolet ainsi que le pantalon de son collègue sont peints avec un mélange sensiblement identique mais dans lequel j’ai ajouté une pointe de blanc.

La vareuse du second officier est plus foncée car elle a été peinte en TM + Marron liège (ML).

Les chemisettes des militaires du rang ont été faites avec des mélanges différents à chaque fois :

-         TM + Ocre vert (OV).

-         TM + ML.

-         ML + blanc + Terre foncée (TF).

Le résultat offre un ensemble cohérent tout en ayant des couleurs légèrement nuancées.

Les musettes des soldats ainsi que les écharpes, les bandes molletières et les guêtres des officiers sont faits avec un mélange composé d’Uniforme Japonais (UJ), de TM et de blanc.

 

On constate que dans cette étape, toutes les pièces d’uniforme reçoivent une part de TM afin de rappeler le fond utilisé dans l’étape précédente.

 

Je passe sur le képi des soldats un mélange de UL et de blanc mais pas sur l’ensemble de la coiffe afin de laisser transparaître un peu de la couche inférieure.

Le pantalon de l’officier en vareuse claire a été traité avec une couche de TF.

L’ensemble  de cette étape est visible ci-dessous.

 

C-    Phase 3 : Finitions.

 

Cette dernière étape est la mise en lumière finale. Je vais reprendre chaque pièce d’uniforme et l’éclaircir avec un mélange très très dilué composé de la couleur de base (voir étape ci-dessus) à laquelle j’ajoute du blanc ou du Jaune Kaki (JK). Cette couleur sera appliquée sur toutes les arêtes supérieures (plis de l’uniforme, contours des poches…) ainsi que sur des zones stratégiques (haut des manches, coutures en trompe-l’œil…).

Le képi des officiers est l’élément le plus important sur ce type de figurine (je dirais même que rien n’a changé depuis 1942, « le képi c’est l’képi ! »). C’est sur lui que sera attiré l’œil de l’observateur.

Je réalise d’abord une croix avec du CABF sur la partie supérieure du képi. Elle servira à souligner la croix de ST André. Ce motif brodé est peint avec un fin liseré d’or (peinture de la marque Hobby line ayant un fort pouvoir couvrant et une liquidité parfaite). Le sommet du képi qui est encore de couleur RN est éclairci avec du Rouge carmin tout en laissant une légère frontière avec la couleur or.

Puisqu’il me reste un peu de peinture Or sur la palette, je réalise les 3 ou 4 boutons et les galons de manche visibles sur l’un des officiers. Les puristes diront que les boutons n’étaient pas de cette couleur mais je les laisse ainsi afin de bien faire ressortir ces détails de gravure tout en laissant un peu de fantaisie à nos « meneurs d’hommes ».

Le képi des soldats est, quant à lui, éclairci seulement au blanc pur très dilué et en s’attardant sur les arêtes. Celui des officiers le sera avec du Gris Allemand (GA).

Les pièces d’uniforme, qui avaient été peintes lors de la précédente étape avec du UJ (écharpes d’officier…), sont éclaircies avec de l’UJ + JK.

Je vais mettre en valeur les équipements de cuir avec du Marron orange (MO).

Je reprends les fusils pour éclaircir les parties métalliques avec du Boltgun Metal (couleur de la gamme Games workshop) et les parties en bois avec un mélange de RN et de Rouge amarante.

 

Mes socles sont de la marque Games workshop et sont travaillés avec de la roche liquide (produit Prince August) appliquée au pinceau sur l’ensemble de la surface. Dans le frais, je saupoudre sur cette matière un mélange de sable et de petits cailloux de tous calibres. Le sol va d’abord recevoir une couche de TM.

 Je ferai ensuite divers brossage à sec avec diverses teintes orangées (MO et Cuir rouge) afin de ne pas rester dans une monotonie sable. Je ne collerai pas, comme à mon habitude, d’herbe synthétique et on comprendra bien pourquoi…

 

J’espère que les figurines vous plaisent et je me tiens toujours à la disposition des lecteurs pour apporter des renseignements complémentaires.




Dernière mise à jour de cette page : 13/11/2010